5 ressources adminsys à connaître

Sécuriser son réseau

Gagner du temps

Vérifier

Avec les nombreuses missions que peuvent gérer les administrateurs systèmes, on pourrait se demander : mais quel est donc leur super pouvoir pour accomplir autant de choses ? Si vous êtes utilisateur de technologies Open Source, vous l’avez peut-être déjà deviné, l’une des bottes secrètes de l’administrateur système est de réutiliser du travail ou des outils que d’autres adminsys ont déjà faits pour eux. Découvrez 5 ressources que chaque administrateur système devrait connaître pour travailler plus astucieusement.

#1 Kali et ses outils

Quelle que soit la prudence avec laquelle vous avez configuré votre infrastructure, vous avez probablement oublié quelque chose, qu’il s’agisse d’une configuration qui ne soit pas aussi stricte qu’elle le devrait ou d’un bug que vous ne connaissez pas encore. Parfois, ce n’est tout simplement pas vous, mais l’informatique fantôme de votre réseau qui représente une vulnérabilité pour votre infrastructure. Sachant cela, la distribution Linux Kali vous permet de trouver les faiblesses sur le réseau de votre infrastructure. Vous pouvez télécharger et installer la distribution sur une machine virtuelle, une clé USB ou encore votre smartphone. En apprenant certains de ses outils comme Metasploit ou Wireshark, Kali vous permettra de repérer les faiblesses de votre réseau.

 

 

#2 La commande Cheat

Si vous avez du mal à vous rappeler une commande, cette ressource est faite pour vous ! Cheat vous permet de créer et d’afficher des antisèches interactives sur la ligne de commande. Conçu pour aider les administrateurs système à se souvenir des options de commandes qu’ils utilisent fréquemment, mais pas assez fréquemment pour s’en souvenir, Cheat a été pensé comme une antisèche. Et s’il manque une information qui selon vous, devrait être incluse, vous pouvez également soumettre la proposition d’ajout. Il est aussi possible de se servir de Cheat comme un système d’antisèche locale, ce qui peut-être intéressant pour toutes les commandes internes que vous et votre équipe avez inventé au fil des ans.

 

 

#3 TurnKey Linux Virtual Appliance Library

Turnkey Linux est un site fournissant une large bibliothèque d’images basée sur Debian qui pré-intègre les meilleures applications web gratuites de votre choix en solution sécurisée et facile à utiliser. Prêtes à fonctionner sous Linux et disponible en téléchargement gratuit, Turnkey est un véritable store pour l’administration système. Le site vous propose : environnement préconfiguré, serveur de fichier/mail, contrôleur de domaine etc. L’installation n’a jamais été aussi simple (que vous utilisiez une version Cloud ou des machines virtuelles). Voici une liste non exhaustive des avantages de Turnkey Linux :

 

• Plus de 100 solutions prêtes à l’emploi
• Sécurisé et facile à maintenir
• Sauvegarde et restauration en un clic : le logiciel de sauvegarde enregistre les modifications apportées aux fichiers, aux bases de données et à la gestion des packages dans un stockage crypté à partir duquel les serveurs peuvent être restaurés automatiquement.
• Léger (à partir de 150 Mo) : chaque solution est soigneusement construite avec le minimum de composants requis pour remplir son rôle avec une efficacité et une sécurité maximale.
• Intégrité assurée : les solutions sont construites à partir de packages Debian non modifiés et de manière vérifiable, à l’exception de quelques composants personnalisés pour lesquels le code source complet est disponible.

#4 Crontab Guru

Vous connaissez sûrement le sous-système Unix cron, qui est une minuterie executant des commandes à une heure et un jour spécifique. Pour un administrateur système, c’est l’une des manières de s’assurer que les tâches importantes sont effectuées automatiquement. Avant, les fichiers de configuration du cron (crontabs) étaient une suite mystérieuse de nombres, barres et d’astérisques qui finissaient par être traduit en une représentation du temps. Heureusement, ils sont maintenant devenus beaucoup plus faciles à utiliser grâce à leur syntaxe et notamment les compositeurs en ligne tels que Crontab Guru.

 

 

#5 Subnet calculator

Même pour un adminsys expérimenté et habitué à calculer les sous-réseaux de tête, il n’empêche que cela ne mange pas de pain de vérifier ses calculs. Pour cela, il existe de nombreuses calculatrices de sous-réseau en ligne, mais si vous êtes dans une session SSH, ce n’est pas toujours pratique. C’est là qu’intervient SubNetCalc. La commande SubNetCalc, est une calculatrice de sous-réseau IPv4 et IPv6 pour votre terminal. La commande de base est simple : indiquez-lui l’adresse IP que vous souhaitez attribuer, ainsi qu’un masquage à l’aide de la notation CIDR, et SubNetCalc affichera les ramifications.

5 choses à connaître sur Kubernetes